Menu

MATIERES NOIRES VIDE ET MATIERE

OEUVRE INTERACTIVE VISUELLE ET SONORE PAR SCENOCOSME

Cette installation interactive est un parallélépipède noir dont toutes les surfaces intérieures et extérieures se réfléchissent à l’infini. Une ouverture permet de glisser sa main à l’intérieur.

Dans la vitrine, la main est recouverte de part et d’autre d’une matière visuelle et sonore bouillonnante qui rappelle la façon dont nous sommes traversés en permanence par des particules. Le fourmillement qui parcourt la main du spectateur évoque les images issues d’une chambre à brouillard. Ce dispositif, utilisé au milieu du 20ème siècle pour détecter des particules, est une sorte d’aquarium contenant une vapeur d’eau dans un état instable (métastable) : le passage d’une particule chargée électriquement suffit à déstabiliser la vapeur et à créer des gouttelettes d’eau qui permettent de visualiser la trajectoire des particules pendant quelques instants avant de disparaître.

En plongeant sa main dans l’installation, le spectateur transforme sa main en un détecteur de physique des particules. Il va ainsi avoir l’illusion de «voir» l’activité liée aux particules qui le traversent en permanence, sans qu’il en ait conscience.
La création sonore évolue avec le déplacement de la main et souligne ce fourmillement quantique.
 
Le couple d’artistes Scenocosme réunit Grégory Lasserre et Anaïs met den Ancxt. Ils détournent diverses technologies pour créer leurs œuvres. Ils développent la notion d’interactivité, par laquelle l’œuvre existe et évolue grâce aux relations corporelles et sociales des spectateurs. Ils réalisent d’étonnantes hybridations entre technologies et éléments vivants ou naturels (végétaux, humains, eau, bois, pierres...).  Ils proposent des mises en scène interactives où les spectateurs partagent des expériences sensorielles extraordinaires. Leurs œuvres sont présentées dans de nombreux musées, centres d’art contemporain et festivals d’art numérique dans le monde. 

En savoir plus sur l'artiste
XX
XX
00:00
00:00