Menu

THE RESIDENTS

ROCK PROGRESSIF / USA

C’est un collectif d’artistes américains produisant avant tout une musique avant-gardiste et expérimentale. Leur albums sont en général, soit une approche totalement conceptuel d’un thème, une théorie, une intrigue, ou alors une déconstruction totale de la musique pop. Ils participèrent à la création de B.O de films et de documentaires, produisant des dizaines de projets multimédias audiovisuels et créèrent un opéra rock. Durant leur longue carrière, ils apprirent très vite à utiliser les nouveaux médias et supports de diffusion tels que les cd-roms, les dvds, Internet, Youtube, le podcasting, etc. afin d’approfondir ou de compléter leurs travaux. Ils fondèrent leur propre label, Ralf Records et la Criptic Corporation, leur équipe de management.


The Residents ont la particularité de n’avoir jamais dévoilé le vrai visage de ses membres actifs, ainsi que l’histoire et l’origine du groupe. Pratiquement aucune information sur les vrais noms des membres, actuels ou anciens, n’est connue (à quelques exceptions près) et il est difficile de savoir quand le groupe a débuté sa carrière. On ne sait pas non plus le nombre de personnes qui ont contribué à leurs différents projets. Afin d'entretenir le mystère autour de leur identité, en concert, ils trouvent toujours un moyen de cacher leur vrai visage. La plupart du temps, ils sont vêtus d’un smoking, de chapeaux et arborent d’affreux masques en forme de globes oculaires. Mais on peut également les voir déguisés en clown ou portant des cagoules ou des masques quelconques. Ils utilisent également des surnoms, afin de ne pas dévoiler leur identité. Par ailleurs, ils n’ont pratiquement jamais été interviewés, et quand il le fallait, c’était des membres de la Cryptic Corporation qui s’en chargeaient.

Le groupe aurait été fondé par une bande de jeunes artistes expérimentaux, au milieu années 50 en Louisiane. Ils commencèrent à travailler sur des projets liant la musique, la photographie et tout ce qui se rapproche de l’art en général, de près ou de loin. La nouvelle de l’existence d’un tel groupe s'est répandue et à la fin des années 60 le guitariste et multi-instrumentaliste britannique Phil Lithman rejoignit la troupe, sous le nom de Snakefinger. C’est un des rares noms connus du groupe, car il est décédé en 1987. Il aurait emmené avec lui un supposé compositeur et théoricien allemand, un certain N. Senada, inventeur de la « Théorie d’obscurité » et de la « Théorie de l’organisation phonétique ». Il serait né en 1907 et décédé en 1993. Il n’existe toutefois aucune preuve de l’existence de N. Senada et il pourrait tout à fait être fruit de l’imagination débordante des membres de The Residents, qui auraient simplement « imaginé » un membre supplémentaire au groupe, puis lui avoir donné un nom et inventé une carrière.

 

En savoir plus sur l'artiste
XX
XX
00:00
00:00