scene de musiques actuelles
bourgoin-jallieu
MONKYPOLIS
Electro-rock

Si le chemin d’entrée choisi est celui de la convention, alors Monkypolis n’est sur aucune carte. Aux sentiers tracés et aux grands boulevards, ses cinq membres ont de toute évidence préféré des routes
plus tortueuses et tout en nuances…

C’est en 2005 qu’est posée la première pierre de ce singulier édifice musical qui deviendra plus tard
Monkypolis. C’est en trio et dans l’intimité des cafés-concerts que le groupe creuse ses fondations. Si la formation est légère, l’énergie et le talent font déjà du bruit, et le cœur artistique est déjà résolument
tourné outre-Manche…

C’est par un projet de covers, énergique célébration de trois décennies de rock-pop britannique, portés à la scène et ré-orchestrés, que les trois membres de Monkypolis se présentent au public. 500 concerts, cinq années, ou le temps nécessaire au groupe pour bâtir et voir émerger ce qui constitue sa propre identité artistique. Renforcée par l’arrivée d’une basse digne de ce nom, et d’un violon tout en finesse et virtuosité, Monkypolis nous la livre aujourd’hui dans son essence avec un premier album intitulé Stuck in a great escape, conçu sous la houlette de Franck Fossey. 13 titres pour un univers pop brillant, au sens propre comme au figuré, aux forts accents rock et assumant pleinement ses influences anglo-saxonnes. A la croisée et à la fusion des époques, des modes et des genres, comme un instantané musical orchestral et minimaliste, exaltant de modernité et empreint de la mélancolie douce de nos vieux standards.