Menu

LE HAVRE ALL STARS

ROCK

 

Un concert en forme d’hommage à une époque, mais surtout des retrouvailles entre des personnages qui ont marqué un territoire et vécu le rock comme une  révélation.

Pour mieux comprendre la démarche, voici les propos de Marc Minelli au sujet de ce projet :

"Le Havre est l’endroit où je suis né, où j’ai grandi, un port façon Liverpool ou Hambourg, le souvenir d’une période glamour transatlantique des années 50/60 qui jouxte une ville moderne à l’architecture stalinienne, modèle d’une époque de reconstruction d’après guerre, après que les Anglais ne l’eussent anéantie dans un déluge de bombardements aussi stratégiques qu'injustifiés, la situation géographique idéale à l’estuaire de la Seine, sous une lumière spéciale, un bout du monde rempli de fantômes de la mer, un endroit où pour échapper à l’ennui et s’imaginer un monde meilleur, les enfants jouent au football ou rêvent la musique, comme en Angleterre prolétaire, comme aux États-Unis dans les grandes villes industrielles de l'époque.
Je me décidais pour la musique, l’éventuelle solution sportive n’étant ni dans mes cordes, ni dans mes codes... Un homme nous montra le chemin, immigré italien qui avait monté son groupe et ouvert la route, défrichant inlassablement sur son passage avant que le gros de la meute n’arrive...


L’inspiration? ... C’était le contexte, l’ennui, mais aussi l’horizon, les vagues, la tempête, et ces filles qui se comportaient en Patti Smith, version cuir noir, affamées de liberté quand leurs congénaires ne rêvaient que du prince charmant qu’elles rencontreraient sur un dance-floor en parquet ciré avant de retourner travailler à l’usine le Lundi matin...
Northern soul dans l’esprit, cran d’arrêt dans la poche et rêves bien gardés, comme à Blackpool, comme à Brighton, un terrain fertile à la création et l’écriture de chansons, comme de l’autre côté, là où les Beatles, les Stones et Bowie avaient changé la société. Soligny, Minelli, Comont, Houllemare, Lebas, puis Pandolfi.... Des " garçons avec des guitares contre des filles avec des mots* " sous la bénédiction d’un Little Bob dont la musique traversait la frontière, ce fût notre contexte durant l'adolescence, avant que tout ne bascule, inexorablement, car ce genre de situation n’est pas fait pour durer, le rock est éphémère, il se régénère sans cesse et apparait sous une forme nouvelle de façon cyclique, se nourrissant de l’héritage des anciens et de leurs fantasmes inassouvis.


Le « Havre all Stars » raconte tout ça... Avec des mots, avec des notes, avec l’énergie de ceux qui ont eu raison car ils s’en sortent envers et contre tout, fidèles à leurs idéaux, dans le meilleur des cas n’ayant rien laissé à l’adversaire si ce n’est une coquille vide, contre l'illusion de démesure qui irait au plus près dans le sens du poil, un habit sans personne à l’intérieur, une private joke dont ils rient encore longtemps après la blague.
Le « Havre All Stars » c’est ça, le reflet d’un patrimoine musical, culturel, une époque, le travail, ce sont des images portuaires, des concerts, une manière de vivre... C’est aussi et avant tout l’effort de mettre au grand jour une posture dont les ainés, qu’ils aient été mods, rockers ou dockers, peuvent être fiers..."

Le line Up :

Alan Fatras (Scamps/Elliott Murphy/Normandy all stars)
Pascal Lebigre (Croaks)
Olivier Durand (Little Bob Story/Elliott Murphy/Normandy all stars)
Frandol (Roadrunners)
François Lebas (Backsliders/Fixed up/Asphalt tuaregs)
Jérôme Soligny (Lipstick/Jay & the way)
Marc Minelli (Vinyl Street/Electro Bamako)

 

 

En savoir plus sur l'artiste
XX
XX
00:00
00:00