scene de musiques actuelles
bourgoin-jallieu
Rock
Quoi? Didier Wampas sans son groupe? C’est possible? Et bien oui, la presse le garçon vient de sortir son premier album en solo, il s’appelle «Taisez-moi». Et c’est entre deux concerts des Wampas (Le groupe) que Didier Wampas a enregistré parait-il dans le plus grand secret son album solo avec le Californien Ryan Ross, ex Panic at the disco entres autres. Résultat un hommage à la pop des sixties. C’est en vente libre depuis le 17 octobre. Accompagné sur scène par les Rennais de Bikini Machine, c'est un Didier Wampas en solo, provisoirement rangé des guitares saturées et un brin assagi que l'on découvre, au fil de douze chansons aux mélodies soignées et au doux parfum de sixties. Inclassable, l'album Taisez moi , enregistré entre L.A. et Bruxelles, avec les Californiens Ryan Ross - Panic at the Disco - et Kevin Harp, réalisateur multi-instrumentiste, contient de jolies pépites telles Chanteur de droite , une chanson peut-être pas si provoc' que cela dédiée à Michel Sardou, ou Punk ouvrier , un manifeste en faveur du travail manuel et qui glisse quelques conseils aux apprentis rockers… Dans une veine romantique, on retiendra l'entraînant Magritte et le slow-rock très yé-yé Magique . Enfin, au rayon mélancolie, citons la belle ballade, pleine de guitare surf et de nappes de violons inspirée par La folle de Marvejols , ainsi que les morceaux Le Mans et Karmann où Didier évoque la mémoire de ceux qui sont partis trop tôt…